5 leçons pour faire face à une rupture inattendue

Une rupture inattendue est une expérience très douloureuse. D’autant plus lorsque la flamme de l’amour continue à être allumée. Presque tout ce qui est imprégné d’amour apporte de la joie, mais aussi de la souffrance. Ce sont les deux faces d’une même pièce, une unité indissoluble qui, si elle n’est pas bien gérée, peut nous déchirer. Néanmoins, certaines personnes sont capables d’éliminer les croyances irrationnelles sur l’amour, les relations et les attachements émotionnels inculquées dans notre culture. Pour eux, l’amour n’a aucune raison de produire de la souffrance. En fait, Bouddha a dit que l’origine de toute souffrance est l’ignorance. Un nombre considérable de penseurs et de maîtres spirituels ont fait des recherches et réfléchi sur l’importance de penser correctement pour ne pas se sentir mal. Cela peut également s’appliquer aux relations. Sommes-nous ignorants en matière d’amour ? Dans tous les cas, il est important d’apprendre à mieux gérer tout ce qui concerne l’amour, et savoir dépasser le traumatisme d'une rupture inattendue. Nous allons explorer le sujet ensemble.

Souffrir pour l’amour

Vous souffrez trop par amour, c’est la vérité. Même ceux qui se vantent de bien s’entendre avec leur partenaire, parfois au plus profond d’eux-mêmes, ont des doutes et des insécurités. Peu de craintes quant à l’avenir dans le domaine émotionnel. Qui parmi nous n’a pas souffert à cause de la mauvaise personne ? Peut-être à cause d’une baisse de désir ou d’une rupture inattendue ? Il n’y a rien de plus sensible que l’amour. Il n’y a rien de plus accablant et de plus vital. Certaines personnes pensent en fait que renoncer à l’amour signifie vivre moins ou ne pas vivre du tout. Ainsi, lorsqu’une rupture inattendue se produit, nos projets de vie s’évanouissent dans un horizon lointain. Nous nous sentons mourir à l’intérieur. Le désespoir et l’incrédulité prennent le dessus sur nous. Nous restons perplexes, immobiles. Le sentiment de vide est dévastateur.

Est-il possible de rationaliser l’amour ?

Certains disent que l’amour ne doit pas être compris, mais essayé et apprécié. Il y a ceux qui pensent que l’amour ne peut pas supporter la logique. Rien ne pourrait être plus faux. L’attitude sentimentale, en plus d’être naïve, est dangereuse. L’une des principales causes de la « maladie de l’amour » provient principalement des croyances irrationnelles et irréalistes que nous avons développées au sujet de l’affection. Les idées fausses sur l’amour sont l’une des principales sources de souffrance affective. Rationaliser l’amour ? C’est exact. Pas trop, juste assez pour ne pas nous empoisonner. L’amour n’est pas seulement à goûter, mais à insérer dans notre système de croyances et de valeurs. Il doit être ordonné et réglementé de manière à être convivial et proche des neurones. Il faut lui apprendre à voler, au lieu de lui couper les ailes.

Les leçons d’une pause inattendue

Si nous « comprenons » l’amour et sa logique, nous pouvons aussi « comprendre » les blessures qu’il provoque. Si nous voyons le loup arriver, nous serons mieux préparés à l’affronter. De même, si nous comprenons que quelque chose ne va pas dans notre relation, nous serons mieux préparés à faire face à une rupture. Mais que se passe-t-il lorsqu’une rupture inattendue se produit ? Cela peut être l’une des expériences les plus déchirantes dans la vie d’une personne. Néanmoins, il y a une leçon à tirer de tout cela. D’une pause inattendue, nous pouvons tirer de précieuses leçons qui nous permettent de grandir. En voici quelques-unes :

Rien n’est éternel

C’est vrai, c’est une loi de la vie : tout ce qui a un début a aussi une fin. Certaines choses se terminent plus tôt, d’autres plus tard, mais tout se termine à un moment donné. Deux personnes peuvent se séparer par manque de désir, par des objectifs divergents ou par des problèmes de communication. Il y a des couples qui durent toute une vie, c’est un fait, mais quand l’un des partenaires échoue, l’idylle prend fin. C’est inévitable.

Nous ne pouvons pas tout contrôler

Certaines personnes vivent leur vie en contrôlant tout ce qui se passe autour de leur relation. Ils pensent qu’en étant prudents, ils peuvent éviter une rupture inattendue. Nous ne pouvons pas changer certaines choses, même si nous le souhaitons de toutes nos forces. Si notre partenaire veut nous quitter, il le fera quoique nous puissions faire.

Vous pouvez vivre sans partenaire

Vivre sans partenaire est une aussi bonne option que la vie conjugale. Les deux options sont possibles et présentent des avantages et des inconvénients. Nous connaissons tous les avantages de vivre avec un partenaire. Être célibataire, en revanche, ne signifie pas renoncer à l’amour.

La vie est imprévisible (ou du moins pas aussi prévisible qu’on le croit)

Cette idée est liée à la perception du contrôle. Après une rupture inattendue, on se rend compte que la vie est imprévisible. Nous pouvons faire des plans pour l’avenir et nous devons les faire, mais nous devons aussi laisser une place à l’improvisation et à l’inattendu.

Rien n’est aussi terrible que nous l’imaginons

Il est important d’apprendre à relativiser les choses. Souffrir d’une rupture inattendue, est-ce quelque chose de terrible ? Combien de choses terribles peuvent nous arriver, selon vous ? Le fait d’être laissé par notre partenaire n’est pas terrible. Ce qui l'est, c’est d’avoir une maladie incurable, une guerre mondiale, la mort tragique ou accidentelle des personnes que nous aimons le plus, etc. Peut-être pensons-nous que si notre partenaire nous quitte, notre vie n’aura plus de sens. Peut-être que nous avons l’impression de ne pas pouvoir survivre et que nous allons nous noyer dans un puits sans fond. Peut-être au début, mais peu à peu, cela deviendra normal et nous reviendrons à la surface. C’est certain !
Quel message écrire pour la Saint-Valentin ?
Comment bien s’entendre avec sa belle-mère ?